La prière, c’est quoi au juste ?

La prière est notre ligne de communication directe avec le Ciel. Dieu veut que nous parlions avec Lui comme nous parlons avec une personne au téléphone. C’est par ce moyen que nous lui exprimons les profondeurs de notre coeur et que nous recevons sa direction pour notre vie. La prière, c’est le lieu où nous abandonnons notre fierté pour sa souveraineté, où nous exprimons notre espérance en sa bonté, où nous mettons en pratique notre foi en sa toute-Puissance et en son amour.

La prière peut être orale ou mentale, spontanée ou formelle. Et plus d’une fois dans les Écritures, elle est exprimée comme un commandement (Ex. 22: 23,27; 1 Rois 3:5; 2 Chr. 7:14; Ps. 37:4; Isa 55:6; Joel 2:32; Ez. 36:37, etc.).

La discipline de la prière est donc un incontournable pour toutes les chrétiennes. À travers elle, nous vivons en communion avec le Seigneur, nous pouvons librement lui exprimer notre amour et notre reconnaissance, lui présenter nos requêtes, intercéder pour les autres, mais surtout l’écouter ! Car oui, la prière de la croyante doit comporter cette phase d’écoute, comme vous écoutez la personne qui vous parle au téléphone, sans quoi il ne s’agirait que de s’adresser à Dieu comme à un simple “génie” qui exauce tous nos souhaits !

Je sais que nous sommes nombreuses à nous interroger parfois sur la “nécessité” de la prière puisque Dieu sait déjà tout. Mais il faut noter que l’autre but de la prière, c’est de nous faire participer à l’oeuvre du Royaume. Oui, Dieu peut tout faire sans même que nous ayons à lui demander, car Il sait toute chose et est Tout-puissant. Et pourtant…

Tous les matins, j’observe mon mari vider le lave-vaisselle avec l’aide de notre fille de 2 ans. En réalité, il n’a pas besoin de son aide pour y arriver, mais il la laisse participer parce que leur complicité s’approfondit à travers ce rituel et il sème ainsi les graines d’un important apprentissage pour sa vie: la valeur de l’aide et du travail. Et c’est pour les mêmes raisons que Dieu a commandé la prière à tous les Chrétiens : communion, complicité et travail d’équipe pour son Royaume. C’est aussi pourquoi les prières les plus marquantes de la bible sont les prières d’intercession, car Dieu aime qu’on ait le coeur tourné en priorité vers les besoins des autres avant nos propres besoins, et que nos prières soient en accord avec ses priorités (croissance spirituelle) et non calquées sur les critères de réussite que nous donne le monde.

Malheureusement, de nombreux évangiles aujourd’hui enseignent une approche très superficielle de la prière. Dieu devient une sorte de distributeur automatique de bénédictions, à l’entière disposition des Chrétiens. On encourage à prier principalement pour la prospérité matérielle, parce que pour beaucoup, avoir un gros compte en banque, rouler dans des voitures de luxe, avoir un dressing qui déborde et des ministères qui accumulent les dîmes et offrandes, est ce qui doit caractériser le “bon chrétien”, celui qui visiblement a la faveur particulière de Dieu sur sa vie. Et ceux qui ont le malheur d’être malades ou pauvres sont jugés rebelles et impies…

Ce n’est pas un secret que j’abhorre plus que tout ce genre d’évangiles, parce que je le vois détruire des vies, égarer des âmes, enrichir de faux prophètes au détriment de la veuve et de l’orphelin, culpabiliser et condamner les Chrétiens qui ont véritablement compris que Dieu ne fera jamais passer la prospérité matérielle avant la maturité spirituelle à l’image de Christ, et que Dieu peut choisir un chemin de souffrances et de pauvreté pour se glorifier à travers la persévérance des Croyants. S’il avait voulu que la richesse soit l’emblème d’une vie chrétienne réussie, Il n’aurait certainement pas choisi la voie de la Croix pour son fils !

Sainte colère “anti-évangile de prospérité” mise à part, la prière est donc le privilège de toutes les Chrétiennes de toucher le coeur de Dieu par l’intermédiaire de Christ. La prière permet de rencontrer Dieu dans son plan de transformation de nos coeurs. Plus nous nous rapprochons de Lui par la prière, plus son Esprit nous révèle notre besoin de dépendre de Lui et développe notre désir de nous conformer au coeur de Christ. Elle nous sert à louer Dieu et à exercer notre foi par la méditation de ses promesses; elle transforme nos passions et motivations, car elle permet à Dieu d’installer ses désirs et priorités en nous, de sorte qu’ils deviennent également les nôtres.

Mais beaucoup perçoivent la prière comme quelque chose de compliqué, alors qu’il s’agit simplement de parler à Dieu. Et elle n’est pas réservée à un petit nombre de privilégiés qui “savent comment faire les bonnes prières qui ne laisseront pas d’autre choix à Dieu que celui de s’exécuter”. Oui, on peut demander aux autres d’intercéder pour nous, mais il faut arrêter de croire que parce qu’un homme de Dieu est riche et célèbre, il vaut mieux que nous et ses prières sont mieux reçues au Ciel ! J’ai vu trop de chrétiennes adopter ce mode de pensée au point où elles en étaient parvenues à ne plus oser prier du tout, multipliant les dons et honneurs à des pasteurs pour qu’ils prient à leur place ! Agir ainsi, c’est renoncer à un immense privilège que Dieu a accordé à toutes et que Christ a chèrement payé, mais c’est aussi renoncer à son identité d’enfant de Dieu, co-héritière de Christ au même titre que n’importe quel autre Chrétien ! Les prières de vos pasteurs n’auront donc pas forcément plus d’impact au Ciel que celles que vous adresserez vous-même à Dieu, d’un coeur juste et persévérant. Car la Parole nous le dit :

[…] La prière du juste agit avec une grande force. Jacques 5:16

S’il existe de bonnes et de mauvaises façons de prier (Jacques 4:3), nous sommes néanmoins toutes appelées à entretenir cette discipline indispensable pour une vie spirituelle en santé. Mais le fait est que notre chair a une tendance naturelle à la distraction. Et si cela est vrai pour les choses visibles et palpables, à plus forte raison avec les choses invisibles et abstraites ! Une vie de prière nécessitera donc que nous domptions notre chair et allions jour après jour contre sa tendance naturelle, de sorte que prier devienne aussi spontané que respirer, et aussi nécessaire que notre nourriture et boisson quotidiennes.

Une vie de prière épanouie nous permet de demeurer dans la paix surnaturelle de Dieu. Vous pouvez juger de la qualité de votre vie de prière par le degré de stress (ou de paix) que vous expérimentez dans vos journées (Phil. 4:6-7). Demeurer dans la présence de Dieu est le plus sûr moyen de vaincre la plupart des maux de notre siècle et de connaître une croissance spirituelle continue. C’est aussi le plus sûr moyen de démontrer notre amour à Dieu et de réjouir son coeur, car nous lui donnons en actes et plus seulement en paroles, la priorité et la souveraineté dans tous les aspects de notre vie.

Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous. Jacques 4:8

Bénédictions !

À lire également

Bien-aimée modestie : l’habillement

Bien-aimée modestie : l’habillement

Il y a plusieurs mois, je rédigeais un texte de présentation de mon église lorsque la question de l'habillement s'est posée. Nous avions jugé important de préciser aux futurs visiteurs qu'ils étaient libres de se présenter habillés comme bon leur semble. L'église doit...

LIBRE… des attentes des autres

LIBRE… des attentes des autres

Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. - Jean 8:32 Dans la vie, il y a des gens qui sont là pour une raison, d'autres pour une saison et d'autres pour la vie. Dieu a fait de nous des êtres relationnels dans le principal but de manifester l'oeuvre...

Es-tu une poule ou une truie ?

Es-tu une poule ou une truie ?

Je vous le dis tout de suite : cette comparaison faite dans une prédication n'est pas de moi. Mais elle a été d'un tel impact dans ma conception de mon engagement vis à vis de Dieu que je me languissais depuis un moment de la partager à celles qui ne la connaissent...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *