6 conseils pour recevoir avec simplicité et efficacité

L’art de recevoir n’est ni une question de matériel et circonstances, encore moins une question de caractère.

Que vous soyez introvertie ou extravertie, que vous viviez en appartement ou dans une grande maison, que vous sachiez cuisiner ou non, l’art de recevoir est avant tout une question de disposition d’esprit et de coeur, un coeur volontaire qui souhaite se mettre au service des autres en offrant dans son foyer une échappée du quotidien qui permettra à chacune de se ressourcer par l’amour de Christ que vous aurez manifesté.

L’hospitalité est la mise en pratique d’un don spirituel que nous sommes toutes appelées à manifester: le don d’encouragement. En tant que chrétiennes, l’une de nos plus importantes missions est d’encourager les autres à vivre une relation sincère et profonde avec le Seigneur. Et quel meilleur moyen que de la leur témoigner par notre capacité à nous laisser utiliser par Dieu comme un canal de sa grâce pour les autres ? Cette grâce que nous manifesterons par une invitation et un temps d’écoute et de partage pour les âmes en souffrance qui ont besoin de “Barnabas” dans leur saison de vie ? En invitant les gens chez vous, vous manifestez un coeur hospitalier, empli de bonté et vous leur donnez un sentiment d’inclusion. Vous leur donnez une tribune qui leur fait comprendre qu’ils sont importants, que leur histoire est importante. Il n’y a rien de plus encourageant dans une vie que de savoir qu’on a une place.

Mais la réalité est aussi que nous avons toutes une vie.

Vous avez peut-être parcouru les lignes ci-dessus en jetant de temps à autre un coup d’oeil à votre intérieur ou à votre agenda, peut-être en vous disant: “j’aimerais bien, mais…
Et c’est normal ! Vous n’avez absolument pas à vous culpabiliser de réprimer momentanément ce désir parce que votre propre quotidien vous semble déjà lourd à porter ! Mais si c’est quelque chose qui vous tient néanmoins à coeur, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à vous organiser pour y arriver quelque soit votre saison de vie.

1. Choisissez la date qui vous convient

Cela semble évident, mais parfois on peut se laisser emporter par la promesse du beau temps ou d’une longue fin de semaine, si bien qu’on en oublie certaines obligations ou contraintes féminines mensuelles ( 😉 )qui peuvent nous prendre par surprise et/ou bouleverser notre humeur. Assurez-vous aussi que l’agenda de toute la famille s’y prête. Préparez éventuellement des activités pour les autres membres de la famille pour ne frustrer personne en leur donnant le sentiment qu’ils sont indésirables dans leur propre maison.

2. Faites une liste des personnes que vous voulez inviter

Faites en fonction de la place dont vous disposez et vérifiez les disponibilités de vos invitées suffisamment à l’avance. N’hésitez pas à inviter des femmes que vous connaissez peu ou pas du tout. C’est ce qui fait toute la richesse de l’hospitalité : surmonter ses craintes de l’inconnu pour découvrir l’autre. Inviter toujours les mêmes personnes que vous connaissez bien vous garde dans une zone de confort et cela n’a plus grand chose à voir avec la véritable hospitalité.

3. Osez la créativité tout en restant simple

Rien ne vous oblige à vous cantonner à la seule table de votre salle à manger ! Recevez dans votre salon autour d’un plateau de tapas, par exemple. Ou encore autour du comptoir de la cuisine pour une dégustation vin/fromage; ou encore dans votre patio avec une salade et des fruits frais; dans l’herbe de votre jardin autour d’un pique-nique; pour un souper pizza ou même pour un déjeuner crêpes. Vous pouvez aussi simplement proposer votre recette préférée. Vous naviguerez ainsi en eau familière et sans stress. Laissez s’exprimer votre créativité. Le principal est que vous soyez à l’aise dans votre approche et que vous ne passiez pas cinquante heures en cuisine !

4. Déstressez !

À l’approche de la date retenue, évitez d’entreprendre le grand ménage de printemps chez vous ! Nous les femmes avons la réputation de nous stresser pour des détails inutiles, et cela vient souvent du fait que nous avons été victimes de la méchanceté des autres. Personne n’est à l’abri de la critique. Vous ne pourrez jamais contrôler ce que les gens choisiront de dire de vous, de votre cuisine ou de votre intérieur quelques soient vos efforts. En revanche, vous pouvez vous assurer de la disposition de votre coeur. Faites de votre mieux pour recevoir dans un cadre propre et dégagé, mais privilégiez avant tout la préparation de votre coeur. Ce que les invitées mal inspirées choisiront de penser de vous ou de votre chez-vous n’est pas votre problème.

5. Acceptez les propositions

Je plaide coupable pour ce point : quand j’invite chez moi, j’ai tendance à refuser chaque proposition que me font mes invités d’apporter quelque chose pour le repas. Je pars du mauvais principe qu’il me revient de fournir tout le nécessaire, alors que pour beaucoup, apporter quelque chose est non seulement culturel, mais aussi une question de politesse et une marque d’attention à l’égard de l’hôtesse. Si donc vos invitées insistent pour apporter quelque chose, acceptez. J’ai bêtement failli me priver une fois d’un excellent vin dont j’ignorais l’existence !

6. Préparez la rencontre

Priez pour inviter le Saint-Esprit et demander à Dieu de bénir les échanges, et faites le nécessaire pour vous détendre avant l’arrivée de vos invitées (prière, verre de vin, musique douce, massage, bougies, rires, air frais…).
Préparez aussi à l’avance des questions significatives qui faciliteront les partages. Il n’y a rien de pire que de tourner autour de banalités lors de telles rencontres, ou de survoler des sujets clés ou de se regarder dans le blanc des yeux. Rappelez-vous que vous offrez aux femmes une opportunité d’échanger sans masques et sans jugement. Elles auront besoin de vous pour rompre la glace et entretenir les conversations, alors soyez prête ! Vous pouvez proposer des questions autour d’un thème ou d’un verset précis, mais laissez à chacune le temps de partager sans jamais vous imposer en madame “j’ai réponse à tout”. La plupart viendront pour être écoutées et encouragées et pas forcément pour avoir des réponses ou recevoir des platitudes chrétiennes.

La simplicité est une des marques de la chrétienne mature. Poursuivez-la dans tout ce que vous entreprenez et le coeur de Dieu en vous n’en sera que mieux manifesté. Recevoir les autres dans notre intimité est souvent cause de grand stress pour la plupart des femmes de ce siècle du fait des jeux de comparaison et des standards de “perfection” de la société. Mais notre spontanéité à le faire sera aussi le signe d’une vie libre et humble, entièrement mise au service de Dieu et pour sa seule gloire.

Bénédictions !

À lire également

9 étapes pour lancer votre ministère

9 étapes pour lancer votre ministère

Prenez note que les conseils de cet article s'appliquent principalement pour les ministères de groupes et non pour les ministères individuels. Ils se basent sur mon approche personnelle lorsque j'ai démarré le ministère des femmes de mon église locale. Ça y est ! Vous...

Apprendre à s’aimer : mon parcours

Apprendre à s’aimer : mon parcours

Cet article a été à l'origine posté au printemps 2017. Je le remets en ligne avec quelques mises à jour. Un soir, il y a quatre ans, mon mari me relatait sa conversation avec le chauffeur de l'autobus qui conduisait alors nos enfants tous les matins à l'école. C'est...

La Matière Première Pour Votre Restauration

La Matière Première Pour Votre Restauration

LIRE :  Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé: O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit. – Psaumes 51:17 ENCOURAGEMENT Que faites-vous des choses brisées de votre vie? Votre coeur, vos rêves, relations, objets, projets? Nous...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *