5 attitudes de la femme enracinée

J’ai toujours aimé observer comment Dieu nous parle à travers la nature. Les arbres en particulier m’ont toujours fascinée depuis ma conversion.

Lorsque nous habitions en HLM, juste devant la fenêtre du salon, nous avions un immense arbre qui avait souvent l’air mal en point. En automne, il perdait toutes ses feuilles pour dévoiler des branches chétives et marquées. Durant l’hiver, il semblait réellement souffrir au point où le concierge envisageait à chaque fois de le faire abattre. Et puis au printemps, miracle ! En l’espace de 2 jours, il se couvrait à nouveau d’un feuillage persistant et abondant, un vert tendre et oh combien vivant ! Difficile de croire qu’il s’agissait du même arbre ! J’observais cette renaissance avec émerveillement et j’ai toujours gardé à cœur l’analogie avec les arbres et la nature en général pour analyser ma vie spirituelle…

Mais ce qu’il est important de noter, c’est que la renaissance de cet arbre ne se faisait pas de l’extérieur ! Elle provient du fait qu’il était solidement enraciné dans une terre de laquelle il tirait tous les nutriments essentiels à sa renaissance. Et même s’il paraissait périr en apparence, il continuait néanmoins d’être alimenté en continu, ce qui lui permettait de renaître toujours plus fort, toujours plus beau après chaque hiver. Sa force provenait de ses racines qui puisaient continuellement dans la source de leur vie.

De même, la femme chrétienne solide vit de ses racines si ces dernières sont solidement ancrées dans la Source de vie.

Je veux moi aussi un système d’irrigation spirituel qui nourrisse mon âme en continue lorsque les hivers de la vie la drainent. Je veux vivre la réalité du Psaumes 1:3

 [elle] ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau: [elle] donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu'[elle] fait lui réussit.

Voici 5 attitudes fondamentales à adopter pour s’assurer un bon système d’irrigation spirituel.

1. Je placerai radicalement ma confiance en Dieu seul.

C’est LE principe de base pour toute vie spirituelle. La foi en Dieu doit venir avec la confiance. Nous devons être capables de croire véritablement en sa capacité à subvenir à tous nos besoins. Nous devons croire réellement que l’oeuvre accomplie par Christ à la Croix nous assure l’assistance de Dieu dans toutes les étapes et circonstances de notre vie. Si l’on n’acquiert pas cette conviction, l’on recherchera vainement le confort et le réconfort auprès d’autres sources. Et Dieu nous l’assure, une promesse qu’en tant qu’enfant de Dieu, nous sommes en droit de réclamer :

Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui? – Romains 8:32

Avoir recours à sa direction dans chaque circonstance en nous abreuvant continuellement à sa Source est le plus sûr moyen de construire cette confiance et de nous rendre dépendantes de Lui.

2. Je serai généreuse… même lorsque je pense ne pas pouvoir me le permettre.

La générosité est LE caractère de Dieu par définition. Elle est indissociable de l’amour. On ne peut aimer sans donner. C’est un principe qui s’applique au temps, à l’argent, à l’affection, au pardon, à l’énergie et à l’amour. Dieu récompense toujours abondamment ceux qui donnent parce qu’ils illustrent ainsi son caractère, son essence et qu’ils choisissent de marcher radicalement à son image dans des contextes de vie et vis à vis de personnes qui ne nous rendent pas toujours forcément la tâche facile. Le choix de la générosité est merveilleusement illustré dans la Parole dans 1 Rois 17 avec l’histoire de la veuve de Sarepta qui dans de dramatiques circonstances a néanmoins offert au prophète Elie ses dernières provisions d’huile et de farine. Dieu a récompensé son sacrifice en pourvoyant miraculeusement à ses besoins jusqu’à la fin de la famine dans le pays. Et la promesse est pour nous toutes :

Dieu peut vous combler de toutes ses grâces afin que vous possédiez toujours à tout point de vue de quoi satisfaire à tous vos besoins et que vous ayez encore en abondance pour toute œuvre bonne. – 2 Corinthiens 9:8

Ce principe est illustré de nombreuses fois dans la bible. Lorsque nous nous disposons à donner (avec discernement !) même lorsque nous ne pouvons pas nous le permettre, nous permettons à Dieu de nous bénir au delà de toutes nos espérances.

3. Je garderai mon cœur en le protégeant de tous les « murmures » du monde.

« Garde ton cœur des murmures »… Tel est le dernier conseil de vie spirituelle que m’a donné mon amie mourante. Non seulement des murmures du monde qui nous distraient et souillent nos âmes (informations, partages divers dans les réseaux sociaux, films et musiques païens…), mais également de nos propres murmures (plaintes, médisances, ingratitudes, paroles et pensées défaitistes…) qui obstruent notre canal relationnel avec Dieu.

Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie. – Proverbes 4:23

Pour pouvoir produire de la vie, nous devons enraciner nos cœurs, nos paroles et nos pensées dans LA Source de vie ultime et par le produit de tout ce qui honore cette Source.

Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur  tout  ce  qui  est vrai, tout ce qui est honorable,  tout ce qui est juste,  tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé,  tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange. – Philippiens 4:8

4. Je prendrai le risque d’être vulnérable.

Nous les femmes sommes les championnes de l’auto-protection ! Des abus passés, des déceptions diverses ou la peur du jugement sont autant de raisons qui nous poussent régulièrement à construire des forteresses autour de nos cœurs par peur d’être blessées à nouveau. Mais avec le temps, cette attitude peut nous transformer en personnes cyniques, négatives, pessimistes et aigries de la vie, ce qui est contraire à l’illustration de l’amour qu’attend de nous le Seigneur. La béatitude dans Matthieu 5:4 nous dit :

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés !

Toutes les tristesses sont ici considérées, et notamment celles qui surviennent lorsqu’on s’est autorisé à être vulnérable face aux autres. Ce n’est guère facile, surtout lorsqu’on a un passé douloureux, mais Dieu attend de nous que nos cœurs demeurent ouverts et disposés à l’amour véritable. Oser aimer, oser être vulnérable c’est aussi adopter le fait que nous voyons en Dieu notre ultime consolateur et nous magnifions sa Puissance en le sachant capable de réellement nous consoler de toutes nos afflictions, y compris celles causées par les autres. Oser se montrer vulnérable, c’est donc faire le choix d’aimer sans barrières et faire un continuel pas de foi. Mais c’est aussi prouver qu’on connaît son identité en Christ car le regard des autres sur notre « fragilité » n’a plus aucune prise sur nous.

5. J’obéirai et servirai Dieu avec empressement et enthousiasme.

Tous les parents attendent de leur progéniture une obéissance totale et spontanée, ce qui démontre également le degré de confiance que placent en eux leurs enfants. Il en va de même pour Dieu. Si vous croyez qu’Il vous aime et ne veut que votre bien, vous obéirez à ce qu’Il vous demande avec enthousiasme et zèle. La confiance et l’obéissance vont inévitablement de pair !

Pour ce qui est du service, il est capital de veiller à le faire avec la bonne motivation de cœur. Malheureusement, nous sommes nombreuses à souffrir d’un besoin de reconnaissance et c’est un travers aussi vieux que le monde ! Les Chrétiens (et encore moins les Chrétiens modernes) ne sont pas épargnés non plus ! Souvenez-vous de la discussion qui opposa les disciples lors du dernier souper pour savoir qui aurait quelle place aux côtés de Jésus.

Chaque jour, le monde nous bombarde de messages nous indiquant comment gagner en considération, en égalité, comment prendre le pouvoir, comment devenir plus importante, supérieure, plus intelligente, plus belle, plus productive, etc. Mais dans ce contexte, il est capital de toujours garder à l’esprit la réponse du Seigneur à ses disciples :

Jésus les appela et leur dit: «Vous savez que ceux que l’on considère comme les chefs des nations dominent sur elles et que leurs grands les tiennent sous leur pouvoir. Ce n’est pas le cas au milieu de vous, mais si quelqu’un veut être grand parmi vous, il sera votre serviteur; et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. En effet, le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.» – Marc 10 : 42-45

******

La nature a beaucoup à nous apprendre sur la relation que nous devons avoir avec le Seigneur, car d’elle dépend notre capacité à renaître et à produire du bon fruit. Sans racines, l’arbre ne peut survivre. Et même avec des racines, si ces dernières ne demeurent pas ancrées en permanence, elles manquent la sève indispensable à leur survie !

Bien-aimées, adoptons les bonnes attitudes pour veiller à cet enracinement. Alimentons-nous à la Source de vie, afin d’être à notre tour porteuses de vie par des cœurs, des esprits, des pensées et des langues bien irriguées.

Béni[e] soit [la femme] qui fait confiance à l’Éternel et qui place son espérance en lui! [elle] ressemble à un arbre planté près de l’eau et qui étend ses racines vers le cours d’eau: il ne s’aperçoit pas de la venue de la chaleur et son feuillage reste vert. Lors d’une année de sécheresse, il ne redoute rien et il ne cesse pas de porter du fruit. – Jérémie 17:7- 8

Bénédictions !

À lire également

Petit projet maison : mes chaises de comptoir

Petit projet maison : mes chaises de comptoir

Voici un petit projet que j'ai réalisé il y a quelques mois. Je suis une grande adepte des meubles seconde-main pour des raisons de prix, mais aussi parce je peux librement laisser cours à ma créativité sans dépenser une fortune. Nous venions d'emménager dans notre...

La méthode V.R.A.P

La méthode V.R.A.P

J'aime les études bibliques, et je crois fermement en la nécessité d'en faire régulièrement pour approfondir la Parole Dieu. Mais la vérité, c'est que certaines saisons de vie semblent plus favorables que d'autres pour ce qui est de l'étude et de la méditation de la...

Désirs et priorités

Désirs et priorités

Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton coeur désire. - Psaumes 37.4 Réussir à donner constamment la première place au Seigneur dans notre vie n'est pas chose aisée. Nous savons que cela nous est commandé et nos cœurs y aspirent sincèrement, mais...

1 Commentaire

  1. Avatar

    Bonjour Gina,
    Je lisais avec beaucoup de plaisir votre premier blog. J’étais attristé de ne plus le trouver. Et aujourd’hui je tombe sur celui-ci ! J’en suis très heureuse. Merci pour votre travail, qui est précieux…. Cet article m’a édifié aujourd’hui ❤️

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *