Croire

De qui es-tu prisonnière?

Il y a tout d’abord des emprises sournoises, du genre qui se tissent au fil des années et auxquelles on se laisse prendre progressivement. Lorsqu’on prend conscience de la réalité de l’emprise, un dur combat pour la délivrance s’engage et cela peut prendre des années pour s’en libérer. C’est le cas lorsque des enfants sont abusés par des parents à qui ils faisaient aveuglément confiance et qui dès l’enfance ont été conditionnés pour satisfaire aux exigences égoïstes de ces derniers ; ce peut être aussi le cas pour ces enfants ou adultes séquestrés pendant de longues années ou vivant en reclus sous l’emprise d’un maître à penser.

Et puis, il y a des emprises sous lesquelles on se retrouve plus ou moins malgré soi, de celles où ce sont les circonstances de la vie qui peuvent nous rendre tributaires de personnes peu scrupuleuses qui n’hésiteront pas à user de leur pouvoir pour faire du chantage ou pour vous détruire. On se retrouve alors à devoir vivre dans une prison mentale qui fait naître beaucoup de frustration et de ressentiment… C’est le cas dans les mariages où l’un des conjoints est abusif ; ou avec des employeurs qui savent avoir le pouvoir sur la situation financière de votre famille ; ou de personnes dont vous êtes contraints de dépendre pour diverses raisons…

Mais les plus incompréhensibles, ce sont les emprises choisies, du genre qu’on se décide volontairement à subir, par paresse, par crédulité, par peur de quitter une certaine zone de confort ou par matérialisme et gourmandise, à l’image des Israélites qui étaient prêts à retourner en esclavage pour satisfaire des envies temporelles… L’emprise où on choisit délibérément de se faire esclave des Hommes.

Quelques exemples :

Il y a plusieurs mois, j’écoutais une prédication très inspirée qui parlait des Chrétiens crédules qui, à force d’idolâtrer une personne finissent par considérer tout ce qu’elle dit comme parole d’évangile au point de perdre les bases élémentaires du bon sens. Il suffira que cette “célébrité-pasteur ” prône une nouvelle loi, tous s’y appliqueront sans même se demander si cette dernière figure ou non dans la bible. J’ai personnellement connu des gens qui se disaient spirituellement supérieurs, mais qui pourtant idolâtraient des prédicateurs controversés et s’interdisaient (en public) de consommer certains aliments parce que l’un d’eux avait décidé de les déclarer impurs…

Une autre fois, j’ai visionné deux vidéos qui m’ont laissée particulièrement perplexe : l’une montrait des chrétiens en train de se ruer aux portes, au péril de leur vie, pour aller brouter du gazon aux alentours de l’église sur l’ordre du « pasteur » qui avait déclaré cette herbe comme étant un cadeau divin spécialement envoyé pour eux. Femmes, enfants, vieillards, femmes enceintes… la scène, particulièrement pathétique, était digne d’un jour de lancement de soldes ! Idem dans la seconde vidéo où l’on voyait des femmes enceintes et des vieillards malades se faire piétiner et frapper du pied par le  “pasteur” qui disait ainsi les guérir du mal qui les habitaient. Tous avec le même dévouement et la même adoration pour un simple mortel…

Et à chaque fois, la même question dans mon esprit : comment peut-on en arriver à se laisser manipuler de la sorte ? La misère explique-t-elle vraiment tout ? Comment peut-on volontairement se mettre ainsi sous le joug d’un homme et ne pas se révolter devant de telles dérives qui n’ont rien à voir avec l’Évangile ? Comment peut-on ainsi laisser insulter le sacrifice de Jésus, mépriser l’impact de la Croix en choisissant de recourir aux « miracles » d’hommes sans scrupules ? Dieu n’a pourtant pas lésiné sur le sacrifice pour mettre à portée de tous sa Parole, accessible à tous et à l’échelle de laquelle nous pouvons juger de l’adéquation des enseignements qu’on reçoit. Et pourtant, nombreux sont ceux qui choisissent de s’abandonner à l’interprétation d’un homme qui, s’il est mal inspiré, n’hésitera pas à détourner la Parole de Dieu à son avantage, faisant de nombreux dégâts dans les vies au passage. Les faux prophètes dont parle la bible sont de plus en plus nombreux, et leurs victimes consentantes le sont malheureusement tout autant…

Beaucoup justifient cet asservissement volontaire du fait de la misère, du désespoir ou de l’ignorance. Moi, je n’arrive tout simplement pas à m’expliquer que tous disposent du même livre, mais que beaucoup choisissent de s’en laisser dicter une autre version et y adhèrent sans en contrôler la pertinence. Et où est le bon sens lorsque tous les jours, des hommes vous encouragent à semer (dans leurs poches), vous promettent monts et merveilles en retour, soi-disant selon la Parole de Dieu (qui a promis l’enrichissement, mais pas forcément matériel), qu’ils jouissent de vos dons, souvent de manière ostentatoire tandis que vous persévérez à vous appauvrir davantage pour leur permettre de poursuivre leur luxueux train de vie ? D’autres vous vendent à coups de discours culpabilisants, des projets farfelus pour lesquelles beaucoup se ruineront des mois durant…

Pour des raisons propres au parcours de chacun, nous pouvons tous un jour ou l’autre nous retrouver sous l’emprise d’une personne ou d’une entité. Pour ma part, il m’aura fallu dix longues années et l’œuvre assidue du Seigneur pour me libérer d’une prison psychologique qui m’a causé de nombreux dégâts dans ma vie. Lorsque j’en témoigne aujourd’hui, beaucoup s’interrogent encore sur les raisons qui m’ont poussée à tolérer cette influence toxique pendant toutes ces années. Je ne me l’explique pas, mais j’en connais les fondements. Je sais néanmoins une chose, c’est que lorsque j’ai connu le Seigneur et goûté à la liberté qu’Il m’a acquise par la Croix, j’ai su que je ne pourrais plus jamais volontairement me placer sous le joug d’un Homme. Et les tentatives de manipulation spirituelle sont les rares occasions au cours desquelles aujourd’hui encore je suis capable de faire ressortir ce qu’il y a de plus sombre en moi.

Pour celles qui pourraient donc en avoir besoin, voici quatre versets pour vous encourager à quitter le joug humain une bonne fois pour toutes. Ils ont eu un impact décisif dans ma vie.

Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. – Jacques 1 : 5

S’il est une prière à laquelle Il réponde systématiquement, c’est bien celle-là. Si vous voulez comprendre la Parole, demandez à Dieu la sagesse. Le verset précise qu’Il la donne à TOUS. Vos pasteurs, aussi brillants soient-ils, ne sont donc pas les seuls à y avoir accès. Il y a différents dons, mais la sagesse est donnée à tous! Ainsi, vous ne pourrez plus justifier votre asservissement volontaire par un manque de connaissances. Vous avez la bible, vous avez Dieu qui vous donne de quoi la comprendre si vous lui demandez, vous n’avez donc plus aucune excuse !

Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit mais mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs prétendus prophètes sont venus dans le monde. – 1 Jean 4:1

La sagesse donnée par Dieu vous permettra de comprendre sa Parole. Peut-être pas immédiatement dans sa totalité, mais vous aurez le discernement nécessaire qui vous permettra de confondre les faux prophètes.
Alors que je lui partageais mes premiers pas dans ma nouvelle église, mon interlocutrice me dit : «accroche-toi de toutes tes forces au Pasteur, ne le lâche pas! Accroche-toi au pasteur pour t’en sortir!» Un bien étrange conseil… Ne sommes-nous pas censés nous accrocher à Jésus? Trop de chrétiens continuent d’adhérer à tout et n’importe quoi sans se poser la moindre question ni vérifier la pertinence des enseignements qu’ils reçoivent. Ils font confiance à l’homme qui prêche, oubliant qu’il n’est effectivement qu’un homme et donc par définition un pécheur qui continue d’être soumis aux mêmes tentations que nous tous, notamment à la tentation de prêcher pour sa propre paroisse!
Les vrais pasteurs seront ceux qui vous pointeront toujours vers Jésus, jamais vers eux-mêmes. Les vrais pasteurs seront ceux qui feront de la vraie religion une priorité et qui ne conserveront donc pas pour eux des fortunes indécentes alors que tant de pauvres meurent aux coins de leurs rues (Jacques 1:27 )! Demandez-vous toujours : Jésus aurait-il agi de la sorte? Quand on connaît un tant soit peu le Seigneur, pas besoin d’être un génie pour réaliser que rares sont ceux qui cherchent à l’imiter vraiment dans leur façon de vivre et dans leur manière de prêcher et d’appliquer la Parole. Vous ne pourrez vraiment grandir spirituellement qu’au contact des Chrétiens qui, sans être parfaits, auront néanmoins fait de l’imitation de Jésus-Christ leur priorité. Aucun vrai serviteur de Dieu ne peut servir deux maîtres (Luc 16:13 ).

Vous avez été rachetés à un grand prix: ne devenez pas esclaves des hommes. – 1 Corinthiens 7:23

Se placer sous le joug des hommes, c’est mépriser l’œuvre de la Croix en accordant plus d’importance à ce que prétend pouvoir faire un homme pour vous qu’à la Parole vivante de Christ lorsqu’il a déclaré que tout était accompli. Soit vous croyez en Dieu et Jésus est votre sauveur et Seigneur, soit vous idolâtrez les Hommes. Vous ne pouvez servir deux maîtres et il n’y a pas d’entre deux !

Ainsi donc, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. – Romains 14:12

Les esclaves volontaires ont tendance à penser que la responsabilité reviendra au pasteur qui les guide et que lui seul sera jugé s’il s’y prenait mal avec eux. Rien n’est plus faux ! S’il est vrai que les enseignants de la Parole seront jugés plus sévèrement (Jacques 3:1 ), le verset ci-dessus nous dit aussi que nous devrons rendre des comptes pour nous-mêmes. Ainsi, si vous avez fait le choix de demeurer dans une église où l’on vous prêche de faux enseignements, où le blasphème est légion et où le pasteur se positionne en célébrité à idolâtrer, vous devrez rendre compte de ce choix devant Dieu et vous expliquer sur les raisons qui vous ont poussée à choisir la parole d’un homme plutôt que celle de Dieu qui était librement à votre disposition.

Dieu se donne tellement pour qu’on le connaisse et qu’on lui confie nos vies qu’une fois qu’on l’a fait, la moindre des choses serait de s’assurer régulièrement de l’authenticité de notre engagement. Ce ne sera pas premièrement par les œuvres, mais simplement par la place que nous lui octroierons dans nos cœurs. Gardons toujours à l’esprit les souffrances de Christ et les raisons de cette souffrance : pour nous ouvrir les portes du Ciel, nous libérer du péché et nous libérer de tout esclavage. Sachons faire la différence entre la soumission à laquelle il nous appelle, le service et le respect que nous devons à notre prochain, et l’asservissement à des valeurs ou à des Hommes qui nous détournent de son Évangile. Il nous a trop aimé et Il nous est trop fidèle malgré nos manquements pour que nous retournions à un esclavage dont son innommable calvaire nous a libérées.

C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme dans cette liberté et ne vous placez pas de nouveau sous la contrainte d’un esclavage. – Galates 5:1

Bien-aimées, ne nous laissons donc plus emprisonner dans les promesses, discours, styles de vie, popularité, charismes et actions de simples Hommes, mais choisissons comme l’apôtre Paul de nous faire prisonnières de Jésus-Christ, le seul dont l’amour à notre égard restera à jamais pur et désintéressé.

Bénédictions !

Gina Oum

Gina est une enfant de Dieu, française et mariée depuis 18 ans à l'homme de sa vie. Ils ont 4 enfants. La famille vit au Québec et oeuvre à temps plein pour le Seigneur. Gina est responsable du ministère des femmes de son église locale. L'écriture est sa saine passion depuis toujours et elle rédige tous ses textes à son image : avec franchise et authenticité. Elle aime le café, le chocolat, le vin rouge et les pivoines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *