Es-tu une poule ou une truie ?

Je vous le dis tout de suite : cette comparaison faite dans une prédication n’est pas de moi. Mais elle a été d’un tel impact dans ma conception de mon engagement vis à vis de Dieu que je me languissais depuis un moment de la partager à celles qui ne la connaissent pas et qui aimeraient bénéficier de ce simple mais puissant enseignement.

L’idée c’est de faire une analogie entre une assiette de petit-déjeuner constituée de deux œufs au plat et de deux tranches de bacon – un « must-eat » des déjeuners américains -, et le degré de notre engagement spirituel  ! Les deux aliments apportent des nutriments à notre organisme, mais le rôle des deux animaux (la poule pour les œufs et le porc pour le bacon) n’aura pas été le même…

La poule qui n’aura fait que pondre les œufs pour retourner immédiatement à sa vie comme si de rien n’était se sera juste impliquée dans la constitution de notre petit-déjeuner. Le porc qui lui aura donné sa vie pour que nous jouissions de sa chair se sera, lui, complètement engagé. Cela vous rappelle-t-il quelqu’un ? Et c’est là une différence fondamentale à laquelle nous pouvons mesurer notre conception de la vie chrétienne : sommes-nous oui ou non des truies pour Dieu ?

Jésus a été un porc pour Dieu!

Il est mort pour nous, par obéissance à son Père et afin que nous puissions jouir des nutriments que nous laissent son sacrifice. Et pas seulement au petit-déjeuner, mais à tous les repas et à tous les instants de notre vie. Et Il nous demande de le reconnaître et de faire pareil pour Dieu et pour notre prochain.

Il faut bien avouer une chose : l’engagement de nos jours n’est pas vraiment un concept populaire. Il nous fait peur de par ce qu’il exige de nous : notre vie. Nous savons pourtant devoir faire des choix, prendre des décisions, devoir faire des pas supplémentaires pour dépasser le stade de la simple implication, car c’est à cela que Dieu nous appelle. La tiédeur, la crainte, la fuite, les prétextes… ne sont à ses yeux que la manifestation de l’imperfection de notre amour (1 Jean 4 : 18 ).

Ce sont malheureusement aussi des manifestations de notre égoïsme et de notre refus de nous abandonner à sa direction :

  • nous nous impliquons lorsqu’il s’agit de faire les enfants, mais nous avons peur de nous engager lorsqu’il s’agit de les éduquer dans les voies du Seigneur et de lutter pour préserver nos valeurs dans leur coeur;
  • nous nous impliquons dans notre mariage, mais nous rechignons à nous engager lorsqu’il s’agit de l’entretenir ou de le sauver;
  • nous nous impliquons dans le ministère, mais nous nous désengageons lorsqu’il devient trop exigeant;
  • nous nous impliquons dans nos relations, mais nous les abandonnons quand elles ne nous apportent plus ce qu’on attendait;
  • nous nous impliquons pour servir à l’église, mais nous n’hésitons pas à manquer sans remords à notre parole quand des choses plus attrayantes se présentent dans nos agendas…

Le réflexe d’auto-protection, mais malheureusement aussi la profonde racine d’individualisme restent des principes naturels chez l’humain, mais constituent des obstacles non négligeables à notre relation avec Dieu et dans notre contribution attendue dans l’avancement du Royaume. Si Jésus-Christ n’avait fait que s’impliquer dans nos vies, aucun de nous ne serait présent aujourd’hui pour célébrer l’oeuvre de la Croix !

Alors, bien-aimée, je vous encourage à vous engager pour le Seigneur, en gardant à l’esprit 4 choses :

– faites-le pour Lui, pour sa Gloire et jamais pour les Hommes ou pour votre réputation (Colossiens 3:23 ).

– engagez-vous et appliquez-vous particulièrement dans les petites choses, car c’est à elles que Dieu mesure notre fidélité, notre persévérance et nous fait grandir en humilité (Romains 2:7 ).

– Il n’y a pas de plus grand amour que de donner votre vie pour vos amis (Jean 15:13 ). Et il n’ y aura jamais plus grand témoignage ni plus grand héritage pour vos enfants que les récits de l’amour engagé que vous aurez témoigné aux autres.

– Dieu jugera votre vie spirituelle à votre capacité à aimer (1 Corinthiens 13:13 ). Et cette dernière sera mesurée à votre capacité à vous engager!

Soyons des truies pour Dieu !

Bénédictions.

À lire également

3 principes de l’hospitalité véritable

3 principes de l’hospitalité véritable

Le Seigneur me met à coeur de recevoir chez moi, mais... - ma maison est trop petite - ma vaisselle est dépareillée - je n'ai pas assez de place - j'ai des animaux de compagnie - je ne suis pas forte en cuisine... etc. J'ai entendu cette phrase à plusieurs reprises...

Un peu de légèreté

Un peu de légèreté

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai dû combattre une certaine "lourdeur" d'âme ces derniers temps. L'hiver? Le fameux 'blues' de février? L'actualité du Québec et du monde? Le 23ème anniversaire de mon départ de ma chère terre africaine que je n'ai jamais revue...

Leader chrétienne : es-tu crédible ?

Leader chrétienne : es-tu crédible ?

Un leader chrétien est un serviteur, qui possède la crédibilité et les compétences pour influencer des personnes dans un contexte précis, afin qu’elles suivent la direction que Dieu donne.  __ Aubrey Malphurs Réussir à influencer les autres dans le bon sens n'est pas...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *