Le miroir de Dieu : montre-moi mon cœur (partie II)

Nous venions d’emménager dans notre nouvelle maison et je cherchais un tableau à mettre au dessus de la cheminée lorsque j’ai découvert la Madeleine à la veilleuse, de Georges de la Tour. Je voulais un tableau qui m’inspire, qui soit une sorte de “rappel” pour moi et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour celui-là. On y voit Marie-Madeleine en pleine méditation, le regard tourné vers la lumière et une main posée sur un crâne, le tout dans une ambiance sereine et apaisante. Cette image semblait sortir du temps et me rappelait la nécessité de faire pareil, de marquer une pause dans mes journées chargées pour méditer sur ma relation avec Seigneur (regarder la lumière), tout en n’oubliant jamais la signification de son sacrifice pour moi (la main sur le crâne pour me souvenir que j’étais morte, mais que Christ m’a ramenée à la vie)…

Puis un jour, alors que je méditais sur mon parcours spirituel face à mon joli tableau, je reçus une conviction. Cela faisait quelques semaines que j’avais le sentiment d’être comme figée dans ma spiritualité sans que je n’arrive à mettre le doigt sur ce qui causait ce blocage. L’Esprit avait fini par me convaincre d’entreprendre une démarche intérieure et de formuler la prière de révélation pour moi-même. Aussi inspirant soit-il, mon tableau ne pouvait me donner aucune indication sur les raisons de ma stagnation spirituelle. Je fis donc cette prière toute simple, mais si lourde de conséquences : “Seigneur, montre-moi mon coeur…

Je reçus ma première révélation quelques jours plus tard, de manière totalement surnaturelle et inattendue. Je reçus de nombreux détails, des situations et conversations me revinrent à l’esprit comme dans un film. Mon mari qui était assis face à moi tandis que je griffonnais à la hâte ce que je recevais fut surpris de me voir quitter brusquement la table, en larmes, pour ne revenir à mon quotidien habituel que… trois jours plus tard ! Oui, il m’aura fallu trois jours pour encaisser ce que Dieu m’avait montré de moi-même! Trois jours de pleurs et de repentance à mesure que l’Esprit me menait pas à pas sur les traces de ma chair, trois jours d’abattement suivis d’une indescriptible expérience du pardon divin et de l’incommensurable amour de Dieu. Bien-aimées, ne sous-estimez JAMAIS la capacité que l’homme a de se séduire lui-même! Vous serez surprises de réaliser à quel point plusieurs des actions et comportements “chrétiens” que vous adoptez en toute bonne foi et en toute conscience sont en fait entachés par des motivations tordues, égoïstes et bien souvent inconscientes. Je suis sortie de mon expérience avec une compréhension de l’importance que le Seigneur donne aux motivations de notre coeur. J’en ai aussi retiré la ferme certitude que l’ardoise était désormais effacée pour moi et que j’étais prête pour un nouveau départ, avec son Aide, son Soutien et ses Encouragements.

Et c’est là toute la beauté de cette expérience : pouvoir vivre l’authenticité de la Parole de Dieu lorsqu’il nous promet son éternel amour quelques soient nos péchés passés, présents et à venir, goûter littéralement à son Réconfort lorsqu’on sait que rien au monde n’aurait été capable de nous faire surmonter le choc provoqué par ce que nous venons de vivre ; se voir graver sur le cœur sa Promesse d’action et de fidélité pour nous aider à devenir quelqu’un de meilleur  et la confirmation que bien malgré tout, Il nous a déjà réservé une place à ses côtés. C’est un sentiment merveilleux que je chérirai à jamais…

Par la suite, je pris l’engagement devant Dieu de toujours sonder les motivations de mon cœur avant d’entreprendre quoi que ce soit. Ce n’est pas encore parfaitement acquis en toutes circonstances, mais avec le soutien de l’Esprit, je me sais sur la bonne voie.

Ce qu’il y a aussi de merveilleux avec la prière de révélation lorsqu’on la fait pour soi-même, c’est qu’une seule fois suffit à vous faire encaisser tellement de négatif et tellement de positif en même temps que cela vous équipe durablement ! Les révélations sur soi-même deviennent récurrentes et contribuent à nous faire faire des check-up réguliers de santé spirituelle et de nos motivations intérieures. Et chaque révélation s’accompagne d’un formidable message d’amour du Seigneur.

Bien-aimées, je vous encourage à oser demander à Dieu de vous faire voyager dans votre intérieur. Parfois, on chemine dans la vie chrétienne telles des automates, parce que nous n’avons jamais eu le courage d’entreprendre un audit salutaire. On se fie à des notions vagues de la foi et on s’installe sur le rail de la religiosité en espérant qu’il nous conduira au ciel. Dieu attend de nous que nous prenions nos responsabilités, et ce n’est qu’en étant réellement conscientes de nos iniquités que nous pouvons expérimenter la réalité de la repentance et du pardon divin, et croître par la grâce, dans toute sa quintessence.

PARTIE 3

À lire également

Nos meilleures résolutions

Nos meilleures résolutions

Nous-voici aux portes d’une nouvelle année. Il y a deux façons de l’aborder : soit en la considérant comme une simple continuité de ce qui était déjà en cours – après tout, on change juste de nombre, alors il n’y a pas de raison d’en faire tout un plat; soit en la...

Désert spirituel : 7 moyens d’en sortir

Désert spirituel : 7 moyens d’en sortir

Les déserts spirituels font partie intégrante de la vie du Croyant. Passée l'euphorie qui accompagne la nouvelle naissance, tôt ou tard dans nos parcours de vie chrétienne, nous sommes toutes confrontées à ce douloureux moment où l'on s'interroge sur la réalité ou...

L’hospitalité : le commandement “oublié”

L’hospitalité : le commandement “oublié”

Le dictionnaire Larousse définit l'hospitalité comme étant l'action de recevoir et d'héberger chez soi gracieusement quelqu'un, par charité, libéralité et amitié. Nous retrouvons l'hospitalité comme commandement divin dans l'Ancien Testament, Lévitique 19:33-34 Si un...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *