Accueillons le printemps

C’est bientôt le printemps, du moins, sur le calendrier. Cette saison semble avoir oublié de passer par le Canada… 🙂

Dans la Bible, le printemps symbolise le renouveau, le temps des nouveaux départs. C’est le temps de faire le grand ménage, et c’est aussi le temps de la croissance spirituelle et personnelle. Au printemps, la Création toute entière devient une flamboyante démonstration de la puissance et de la présence de notre Créateur ! Réalisez-vous que dans quelques jours à peine, avec la même fidélité, la même créativité et la même précision qui le caractérisent de toute éternité, notre Père céleste renouvellera cette nature qui nous émerveillera, adoucira ces températures qui nous réchaufferont, et fera revenir ces oiseaux migrateurs dont le chant cristallin égayera nos matins? On prend tellement pour acquises certaines choses qu’on en oublie parfois le miracle et la bonté de Dieu qu’elles expriment. Avec le printemps, tout se renouvelle, tout reprend vie, de nouvelles perspectives naissent et la bienveillance de Dieu s’exprime, plus colorée que jamais.

Mais se peut-il qu’on puisse manquer cette saison de renouvellement ?

Cela se peut fort bien ! Si l’on choisit de mettre Dieu dans une boîte, de s’enfermer dans ce qu’on croit avoir acquis, dans ce qu’on croit savoir de la vie, des autres ou même de nous-mêmes, alors il est certain qu’on passera à côté de l’épanouissement continuel que Dieu destine à toutes celles qui Lui appartiennent et qui s’y disposent. On peut aussi choisir de vivre telle une passagère en attente du prochain vol en partance pour le Ciel, ou telle une disciple de Christ, animée de sa Vie (son Zoé), impatiente et excitée à l’idée de découvrir les différents aspects de la renaissance qu’Il lui réserve. Comme pour les plantes, les arbres, les cours d’eau et les fleurs, nul doute que cette renaissance s’annonce créative et riche de toutes sortes d’expériences, pour peu qu’on décide de s’ouvrir à nouveau et qu’on ose revivre enfin.

Ma question pour vous est : permettrez-vous à ce printemps d’être votre saison de renouvellement sur les plans spirituel, émotionnel, relationnel et physique, ou permettrez-vous à votre hiver de se prolonger dans ces domaines ? À vous de voir. Mais n’oubliez pas que Dieu n’attend que vous.

Ne soyez pas l’obstacle à votre propre printemps!

Car voici, l’hiver est passé; La pluie a cessé, elle s’en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes. Le figuier embaume ses fruits, Et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! – Cantique des cantiques 2:11-13

 

 

À lire également

Quel est ton mot ?

Quel est ton mot ?

Qu’est-ce que c’est ? Choisir un mot-thème (ou mot-phare) pour l’année est une pratique est très populaire depuis le début des années 2000. Elle vient en remplacement des traditionnelles résolutions que l’on prend pour la nouvelle année. Tous ont en effet fait le même...

Face au rejet

Face au rejet

Avez-vous déjà essayé d'imaginer à quoi devait ressembler la vie de Noé et de sa famille pendant toute la construction de l'arche? Avez-vous essayé d'imaginer le quotidien de sa femme, qui pendant tout ce temps recevait les visites des autres femmes qui se moquaient...

Le miroir de Dieu (partie II) : montre-moi mon cœur 

Le miroir de Dieu (partie II) : montre-moi mon cœur 

Nous venions d'emménager dans notre nouvelle maison et je cherchais un tableau à mettre au dessus de la cheminée lorsque j'ai découvert la Madeleine à la veilleuse, de Georges de la Tour. Je voulais un tableau qui m'inspire, qui soit une sorte de "rappel" pour moi et...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *