11 leçons de vie que je juge importantes pour mes enfants

par | Avr 10, 2017 | Aimer | 2 commentaires

Il y a plusieurs mois, un fait divers a retenu mon attention. Une jeune adolescente de 13 ans a tenté de tuer sa mère par empoisonnement à l’eau de javel afin de récupérer le téléphone portable que cette dernière lui avait confisqué… Comme à chaque fois, mon esprit fait un bon vers mon enfance en Afrique où un arbre fruitier suffisait à faire notre joie et la distraction de toutes nos vacances. Comment en est-on arrivé là en l’espace d’une vingtaine d’années à peine ?

Les valeurs se sont perdues. Les parents sont devenus les esclaves de leurs enfants, cèdent à leurs moindres caprices et sont les premiers à s’enfermer dans la prison de la consommation dont ils deviennent dépendants et rendent dépendants leurs propres enfants. Ces derniers sont désormais capricieux, ne connaissent plus la valeur des choses ni des personnes. Les parents ne sont désormais pour eux que de simples pourvoyeurs de fonds et de biens en tous genres qui leur permettront de concurrencer ceux de leurs camarades d’école. Les valeurs…

Pour nous Chrétiens, la tâche est désormais plus ardue qu’à l’époque de nos parents. On doit se battre contre un système consumériste auquel nous sommes bien souvent contraints de confier nos enfants et lutter de plus en plus dans une guerre ouverte contre nos valeurs de vie bibliques dans une société en constante rébellion contre Dieu. Et au milieu, des enfants parfois perdus, encore fragiles et en quête d’identité et d’intégration. Non, la vie n’est pas plus simple aujourd’hui pour les jeunes, loin de là.

Je mène le combat à mon niveau en vivant suivant les leçons que la vie m’a enseignée, mais aussi suivant la vision que mon mari et moi nous efforçons de développer pour notre famille. Voici ce que je souhaite voir mes enfants apprendre de la vie.

1. Aimer les gens pour ce qu’ils sont, pas pour ce qu’ils t’apportent.

Pour avoir passé une partie de ma vie d’adulte à vouloir satisfaire à des exigences irréalistes afin de « gagner » un amour qui n’est jamais venu, je ne connais que trop bien les douleurs et les freins que cela peut causer dans une vie. Je veux que mes enfants se sachent aimés pour ce qu’ils sont, et non en fonction de leur capacité à satisfaire à mes exigences. Et je veux aussi qu’ils sachent aimer les autres de la même manière.

2. Cultiver sa relation, son amour et sa dépendance à Dieu.

Pour moi aujourd’hui, mon plus grand bonheur serait de voir tous mes enfants suivre le Seigneur à l’âge adulte. Les savoir dépendants de Lui et désireux de marcher dans ses voies et désireux de le servir de tout coeur serait le plus grand accomplissement de ma vie.

3. Être reconnaissant pour tout, les grandes comme les petites choses.

La joie de vivre vient d’un cœur rempli de reconnaissance, une reconnaissance exprimée par des actions de grâce. Je veux que mes enfants grandissent en sachant que tout est grâce et qu’ils ne doivent jamais rien prendre pour acquis, ou s’attribuer les mérites de l’œuvre de Dieu dans leur vie.

4. Rester authentique en toutes circonstances.

Le monde est tellement rempli de faux qu’il est devenu rarissime de voir des gens vivre avec intégrité et en vérité. Chacun essaye de cacher ce qu’il est réellement pour coller à une image et récolter des louanges humaines. Je souhaite que mes enfants restent vrais en toutes circonstances et surtout envers eux-mêmes. C’est une valeur qui m’est particulièrement chère, qui m’a beaucoup coûté mais qui me permet de marcher depuis longtemps la tête haute dans ma vie.

5. Ne jamais se laisser emprisonner par le regard et les attentes des autres et ne jamais se laisser corrompre.

Le regard des autres est à mon sens la pire prison dans laquelle on puisse se laisser enfermer. Il nous fait perdre notre identité lorsqu’on s’en rend dépendant et nous fait vivre dans le mensonge. Je souhaite que mes enfants ne vivent que sous le regard de Dieu seul et qu’ils laissent ce dernier faire émerger leur identité et leur destinée.

6. L’argent est un moyen, jamais une fin. Il ne pousse pas dans les arbres et doit être gagné par le travail.

J’ai été aux premières loges lorsqu’il s’est agi d’observer les dégâts que la soif de l’argent peut causer dans les cœurs et dans une famille. Je prie pour que mes enfants sachent toujours lui donner la juste place et qu’il ne soit jamais une source de discorde entre eux. Si Dieu les bénit abondamment sur ce point, qu’ils aient la main large et deviennent une source de bénédiction pour des personnes vraiment dans le besoin. Je veux aussi qu’ils apprennent à le gagner par le travail et à en user avec sagesse.

7. Faire de la famille une priorité.

Les soucis de la vie peuvent parfois nous enfermer dans une interminable bataille de survie qui nous conduit à déplacer les priorités. Bien souvent, c’est la vie de famille qui trinque parce qu’on se dit, à tort, qu’on pourra toujours rattraper le temps perdu. Je veux que mes enfants fassent toujours passer la vie de famille en premier et travaillent à créer des souvenirs impérissables. Au final, c’est la seule chose qui comptera toujours.

8. Vivre l’instant présent et apprendre le contentement.

On peut passer une vie entière à attendre un futur qui ne vient jamais et en oubliant de vivre dans le présent. On peut passer une vie entière à attendre d’avoir les bonnes choses, les bonnes occasions, à vivre au bon endroit, à avoir la bonne durée de vacances, le bon travail, le bon salaire… pour pouvoir enfin faire les choses auxquelles aspire notre cœur. Et c’est ainsi que le temps nous file entre les doigts… Je souhaite que mes enfants se souviennent toujours que la vraie vie, c’est ici et maintenant. Et qu’ils peuvent faire le maximum avec ce qu’ils ont déjà entre les mains. Tout est question de perspective.

9. Oser prendre des risques.

J’ai été paralysée par de nombreuses peurs dans ma vie, mais j’ai rarement hésité à prendre des risques. Et même si je n’ai pas toujours obtenu les résultats escomptés, j’en ai tiré des leçons qui me serviront toute ma vie. Je veux que mes enfants osent franchir les limites de la peur et faire ce que l’Esprit leur dicte. Il n’y a pas d’échecs dans la vie, seulement des leçons à retenir.

10. C’est tout à fait correct de ne pas faire  “comme tout le monde”.

J’ai eu des aspirations différentes de celles de mes frères et sœurs dans la vie et cette différence a fait de moi le mouton noir de ma famille. Je veux que mes enfants sachent qu’ils ont le droit de ne pas faire ou aimer, ou aspirer aux mêmes choses que les autres, y compris au sein de notre famille. Je veux qu’ils sachent que Dieu a voulu chacun différent et a réservé un appel différent pour chaque vie et qu’ils ont la liberté de suivre le leur sans craindre de me décevoir, même si leur appel ne colle pas aux rêves que j’aurais éventuellement formé pour eux.

11. Ne jamais devenir indifférent à la misère.

Je suis de ceux qui ont côtoyé la misère de près, et pas seulement à travers les journaux télévisés et les photos de reportage sur Facebook ! J’ai vu des familles n’avoir pour seul repas pendant des jours qu’une assiette d’huile de palme et des morceaux de manioc. D’autres comme la mienne qui par temps de crise mangeaient, des semaines durant, le même plat de riz à l’huile. Je veux que mes enfants sachent que des millions de personnes prient pour ce qu’ils prennent peut-être pour acquis, et qu’il y a toujours plus nécessiteux que soi dans la vie. Les récentes expériences sociales qui ont révélé le degré d’indifférence dont sont aujourd’hui capables les gens face à la misère d’autrui m’ont fait froid dans le dos. Je prie pour que mes enfants aient toujours un cœur empli de compassion et restent sensibles aux besoins des autres.

******

Même si toutes les leçons n’ont pas été faciles à apprendre, je reste reconnaissante au Seigneur pour le parcours de vie qu’Il m’a tracé, qui me permet aujourd’hui de poser le regard que j’ai sur la vie et de définir des valeurs importantes qui contribueront, je l’espère, à faire de mes enfants des hommes et des femmes de qualité.

2 Commentaires

  1. Avatar

    Super Gina ! En ayant une liste comme ça sous les yeux et dans le coeur, on arrive à ne pas perdre de vue ce qui est important et à lâcher prise sur ce qui a moins de valeur à long terme. Bravo pour cet article très pratique et ce site inspirant.

    Réponse
    • Gina Oum

      Merci Danielle ! Oui, cela permet de garder le bon focus et de savoir où on va, ainsi que ce qu’on doit laisser à la souveraineté divine !
      Sois bénie.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *