Accueillir le changement

par | Mar 20, 2018 | Croire | 0 commentaires

Un dicton populaire nous dit que seules deux choses sont certaines dans la vie : la mort et les impôts. Pour la mort, c’est certain. Pour les impôts, rien n’est moins sûr sinon les paradis fiscaux ne connaîtraient pas autant de succès. Mais à cette citation discutable, je rajouterais un troisième élément : le changement.

Pas besoin de rentrer dans les cours d’histoire ou de sciences pour réaliser à quel point le changement est nécessaire et bénéfique dans la vie, surtout lorsqu’il est entrepris pour la bonne cause et dans la bonne éthique. Et la vie spirituelle ne fait pas défaut.

Quand nous devenons enfant de Dieu, nous échangeons un monde, un mode de pensée et un mode de vie contre celui de notre Père Céleste. Et tout au long de notre parcours chrétien, nous sommes amenées à grandir au moyen de nutriments de la Parole (le lait, puis la nourriture solide), par l’oeuvre du Saint-Esprit et par les leçons que nous tirons de nos expériences sur le terrain. L’homme nouveau ne peut habiter  la vieille outre. La pensée et l’intelligence doivent être renouvelées, non pas une fois, mais tout au long de notre nouvelle vie. C’est ce qui nous transforme à l’image de Christ et ceci est le but primordial de Dieu pour ses enfants, but qui ne souffrira aucune exception.

Certains changements sont plus faciles à accepter et à vivre que d’autres. Certains encore sont plus évidents comme celui de renoncer à des péchés et pratiques clairement condamnés dans la Parole. D’autres changements se confrontent à la résistance de notre chair et de notre logique humaine. Il est cependant capital de s’y soumettre au risque d’y perdre la vie ou de manquer l’abondance que Dieu accorde à celles qui acceptent de se soumettre à ses exigences, aussi difficiles soient-elles.

Bien-aimée, Dieu t’appelle peut-être en ce moment à renoncer à cette habitude ou attitude à laquelle tu tiens tant, parce qu’elle t’apporte le résultat que tu espères. Tu as peur de lâcher prise, peut-être parce que tu ne connais rien d’autre, ou peut-être parce que ça t’oblige à un sacrifice, une abnégation de toi. La seule pensée de renoncer, de capituler, te tort les tripes… Et pourtant Dieu te le demande, de le faire à l’aveugle et sans rien savoir à l’avance de ce qui t’attend au bout de ce renoncement. Tu as l’impression que cela te fera perdre une partie de toi… Et c’est bien l’idée : te perdre toi, pour le gagner Lui!

La vie chrétienne ressemble plus souvent qu’on ne le souhaite à un saut dans le vide avec l’espoir que le filet qui nous rattrape en dessous soit présent et bien fixé. On veut bien le faire de temps en temps, mais parfois Dieu choisit ce type de parcours pour certaines, où les sauts exigés sont récurrents, réguliers, déstabilisants et…frustrants. Mais au bout, après la peur, les questionnements, les pleurs, le déchirement, il y a toujours l’émerveillement devant un changement souhaité et bienvenu, la percée spirituelle qui vient d’un nouveau pas vers notre dépendance à Dieu et la bénédiction qui est déversée sur l’esprit qui s’est montré obéissant malgré tout.

Est-ce que le changement est facile? Non.
Est-ce qu’il est souhaité? Pas toujours.
Est-ce qu’il est nécessaire? Dans la vie chrétienne, oui, définitivement !

En fait, inquiète-toi si rien dans ta vie spirituelle ne t’appelle à un changement. Dieu nous aime trop pour nous laisser telles que nous sommes et à moins d’être Jésus-Christ, nous ne serons jamais “arrivées”. Résister au changement auquel Dieu nous soumet, c’est choisir la mort spirituelle et intellectuelle. Aucune enfant de Dieu n’y échappe. Il vous en coûtera parfois beaucoup, mais ce n’est rien en comparaison de la vie que vous y gagnerez. Embrasser les changements spirituels, c’est vivre une vie de foi trépidante au travers de laquelle on grandit sans cesse tout en s’émerveillant de la diversité et des bontés de notre divin Berger !

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, je sais ce que Tu me demandes, mais je ne sais pas où Tu veux me conduire. Je suis tétanisée par la peur de l’inconnu et de la perte de mes repères. Cependant, je sais que Ta perspective est meilleure que la mienne et que Tu oeuvres pour les plans parfaits que Tu as pour ma vie. Malgré ma peur, je choisis de Te faire confiance et de m’abandonner à Tes voies. Donne-moi la force de renoncer à ce dont Tu veux me débarrasser, dispose mon coeur, conduis-moi où Tu jugeras bon et garde-moi alerte pour que je ne manque aucune des leçons et bénédictions de cette nouvelle aventure avec Toi.
Au nom de Jésus. Amen.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *