9 étapes pour lancer votre ministère

Prenez note que les conseils de cet article s’appliquent principalement pour les ministères de groupes et non pour les ministères individuels. Ils se basent sur mon approche personnelle lorsque j’ai démarré le ministère des femmes de mon église locale.

Ça y est ! Vous avez décidé de sauter le pas, mais malgré toute la motivation qui vous habite, vous n’avez aucune idée de comment vous allez vous y prendre ? Je vous liste ici les étapes par lesquelles je suis passée pour démarrer le ministère des femmes de mon église locale. Je ne dis pas que c’est la seule approche, ni même que c’est la meilleure. Les étapes peuvent varier en fonction du type de ministère, de la taille de votre église, du protocole, des projets et des moyens de votre église.

Une fois que vous avez la conviction de votre appel ou du moins le désir profond de servir…

1. Priez !

Quoi que vous décidiez d’entreprendre pour le Seigneur, la prière sera toujours la première étape. Si vous traversez un désert dans ce domaine, commencez d’abord par régler le problème avant de vous lancer. Vous aurez besoin de la direction de Dieu et de maintenir la connexion pour faire régulièrement le plein. Priez pour Lui demander de vous guider vers les besoins que vos dons et compétences peuvent combler et pour préciser ainsi le domaine dans lequel Il vous appelle à le servir.
Les choses ne se font cependant pas toujours du jour au lendemain. Pour ma part, malgré la certitude de mon appel, j’ai choisi de passer une année entière à servir dans différents ministères de l’église avec les dons que j’avais, avant de m’engager pleinement auprès des femmes l’année suivante.

2. Identifiez et listez les besoins

L’année que j’ai passée à servir ici et là m’a permis de me familiariser avec la culture, de découvrir les personnes et de me faire une bonne idée des manques et besoins des femmes de l’église. C’est une étape essentielle. Il n’est pas forcément nécessaire d’y passer une année entière, surtout si vous voulez juste lancer un petit groupe. Mais connaître les besoins vous permettra de mieux adapter vos services, activités et programmes. Vous pouvez aussi faire passer un petit questionnaire ou sondage rapide pour savoir si le ministère que vous vous apprêtez à lancer est une réelle valeur ajoutée pour les personnes que vous ciblez. Faites votre maximum pour vous intéresser aux gens et communiquer avec eux. Et ne tombez surtout pas dans le piège de décider de ce qu’ils “devraient” avoir et que vous êtes seule à juger “bon” pour eux !

3. Évaluez vos disponibilités

Dans quelle saison de vie êtes-vous ? Avez-vous de jeunes enfants? Venez-vous d’accoucher ? Avez-vous dans votre famille une personne dont vous devez vous occuper (parent âgé ou malade, par exemple)? Le type de ministère dans lequel vous voulez vous engager vous permettra-t-il de préserver les autres priorités que sont votre mari et vos enfants ? Travaillez-vous à temps plein? Êtes-vous aux études avec de régulières périodes de rush? Souffrez-vous d’une maladie qui nécessite des temps d’arrêt prolongés et réguliers?
Tous ces éléments doivent être pris en compte avant de vous engager. Débuter un ministère exigera beaucoup de vous, surtout au démarrage. Assurez-vous que vous avez les moyens physiques et humains de vous engager sinon, remettez à une autre saison de votre vie, personne ne vous en voudra !
Pour ma part, avec 4 enfants dont 1 bébé, si j’ai pu m’engager, je le dois surtout à mon époux qui m’a grandement soutenue et qui prend le relais à la maison lorsque je suis indisponible physiquement et mentalement. C’est une immense grâce sans laquelle j’aurais certainement attendu une saison moins délicate de ma vie de mère.

4. Décrivez votre projet

Il peut vous paraître surprenant que cette étape n’apparaisse qu’en 4ème position, mais la bonne raison à cela est que vous aurez besoin des informations précédentes pour passer de la simple idée au projet réellement viable. Avant de le présenter à qui de droit, vous devrez avoir identifié clairement votre cible, les besoins que vos dons vont combler et être objective vis à vis de vous-même pour ce que vous êtes prête à y consacrer en terme de temps et d’énergie. La description de votre projet se fera en 5 principales parties : la vision, la mission, les objectifs à court, moyen et long terme, les personnes que vous ciblez, les activités ou programmes que vous allez proposer avec leur fréquence. Recommandation importante : faites simple ! Optez pour une approche progressive et ne cherchez pas à réaliser toutes vos idées du premier coup ! Autre point capital: dites-vous que vous ne pourrez pas réussir à satisfaire tout le monde. Prenez en compte les disponibilités, mais tranchez en fonction des vôtres, si nécessaire ! Et fiez-vous à la direction du Saint-Esprit.

5. Approchez les bonnes personnes

L’étape 2 vous a permis d’en savoir un peu plus sur les personnes et même d’identifier certains dons et disponibilités de service. Le moment est donc venu de constituer votre comité, c-à-d la ou les personne(s) qui vous accompagneront dans la direction du ministère et dont les dons et compétences viendront compléter les vôtres. Approchez-les individuellement et testez les eaux en leur présentant les grandes lignes de votre projet. Dites-leur aussi dès le départ quelle fonction vous souhaitez qu’elle(s) occupe(-ent) au sein de votre comité, cela limitera les malentendus. Évitez cependant d’en parler à trop de monde, surtout si vous n’en n’avez pas encore informé le leadership de votre église.

6. Si possible et si nécessaire, établissez un budget prévisionnel

Il s’agit simplement d’évaluer la somme dont votre ministère aura besoin pour sa première année de fonctionnement. Si nécessaire, parce que beaucoup de ministères peuvent fonctionner sans budget, surtout lorsqu’il s’agit de petits groupes. Et si possible, car beaucoup de petites églises ne disposent pas de budget à allouer aux ministères. Si votre projet comporte des coûts, essayez au mieux de les prévoir et envisagez aussi les possibilités d’autofinancement.

7. Présentez le projet au leadership de l’église

Nos pasteurs sont généralement des hommes. Il est nécessaire de prendre ce “détail” en considération pour cette étape. Les hommes ont un cerveau cartésien. Des arguments vagues, émotionnels et évanescents joueront en votre défaveur. Si au contraire vous vous présentez avec le dossier de projet constitué des éléments des étapes 4 et 6, vous-même aurez plus de facilités à structurer vos idées et arguments, ce qui vous donnera une certaine assurance qui les mettra en confiance. Avec cela, il y a de grandes chances qu’ils vous écoutent jusqu’au bout et qu’ils valident votre projet.

8. Organisez le lancement de votre ministère

Organisez un événement de lancement. De préférence 1 ou 2 mois avant le début officiel de vos activités s’il s’agit d’un grand groupe; 2 semaines à 1 mois s’il s’agit d’un petit groupe. Communiquez largement auprès des personnes que vous souhaitez atteindre, mais sans donner trop de détails afin de les motiver à venir. Prévoyez de la nourriture ! Il n’y a rien de plus efficace pour déplacer du monde et créer une ambiance conviviale. Ouvrez par la prière et/ou un temps de louange, puis présentez votre ministère (vision, mission, principaux objectifs, activités et programmes, modalités de fonctionnement, lieu et fréquence des rencontres, calendrier, conditions diverses…etc). Prévoyez enfin un temps de fraternisation au cours duquel vous vous rendrez disponible pour répondre aux éventuelles questions. Bien évidemment, vous êtes libre d’incorporer ce que vous voulez à l’événement, mais évitez les distractions qui vous feront manquer l’objectif d’information.

9. Soufflez, puis démarrez

Prenez le temps de vous recentrer, organisez une rencontre de comité au cours de laquelle vous attribuerez à chacun(e) un rôle précis et vous mettrez d’accord sur le calendrier, puis démarrez le ministère avec vos premières rencontres en invitant régulièrement de nouvelles personnes à contribuer, même occasionnellement.

************************

Cette approche, sans être l’ultime, vous aidera à mieux mettre vos idées en perspective pour un lancement réussi.  Mais n’oubliez pas que c’est Dieu qui dirige et que votre principal atout dans la marche de votre ministère sera de rester connectée en permanence à la Source de toute vie.

Bon courage et mille bénédictions !

Vous avez lancé un ministère en suivant ou non les méthodes suggérées dans cet article ? Partagez-nous votre expérience dans les commentaires ! 

À lire également

Sous les cendres

Sous les cendres

Sous les cendres de la trahison, je pleure en silence, Les mots doux devenus poignards, qui laissent des absences, Mon cœur saigne des promesses brisées et des regards fuyants, Dans le creux de la nuit, je crie, je cherche apaisement. Les murmures de mon âme, où...

Confortable bourgeoisie spirituelle

Confortable bourgeoisie spirituelle

Un récent partage sur Facebook m'a plongée quelques jours dans une réévaluation de la qualité de ma foi. La soeur partageait un témoignage entendu à une conférence, celui d'un missionnaire qui revenait de pays où la persécution contre les chrétiens est réelle et...

Rater sa vie chrétienne en 20 leçons (2ème partie)

Rater sa vie chrétienne en 20 leçons (2ème partie)

Ceci est la seconde partie d'un article qui porte sur les leçons que j'ai pu tirer des erreurs que j'ai faites ou observées au début de ma vie chrétienne. Ma prière est qu'elles puissent aider celles qui débutent leur démarche à faire des choix mieux éclairés qui leur...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *