Le miroir de Dieu : montre-moi leur cœur (partie I)

Voici un sujet difficile auquel de nombreux chrétiens ne sont guère habitués. Et pourtant…

Voyez-vous, l’introspection, la démarche intérieure sont des aspects de la vie chrétienne que j’ai découverts lors de mon passage à l’église catholique. Je rends gloire à Dieu pour cette expérience. J’y ai appris l’importance de se sonder régulièrement soi-même afin de conserver des motivations pures dans notre démarche spirituelle. Qu’on le reconnaisse ou non, la vie chrétienne telle qu’on nous l’enseigne dans la plupart des églises, est un encouragement involontaire à fuir cette nécessaire démarche par des appels incessants et souvent culpabilisants à l’implication dans les ministères. Nous multiplions les engagements et parce qu’on le fait pour l’Église, consciemment ou non, on finit par penser que cela suffit à nous faire « mériter » l’attention de Dieu. Très peu d’églises mettent l’accent sur la démarche intérieure, c’est un fait. Moi je crois qu’en matière de spiritualité, il faut oser les sujets qui embarrassent…

Car la nature humaine est ainsi faite : personne n’aime se retrouver face à soi-même. Personne ne souhaite se voir réellement tel qu’il est. Il est plus simple de vivre dans une forme de déni qu’on entretient par la suractivité et les bonnes œuvres en espérant avoir une meilleure opinion de nous-mêmes à travers les louanges qu’on reçoit des autres ; nous avons peur de réaliser à quel point nous sommes mauvais et orgueilleux malgré tout ce que nous tentons pour faire croire le contraire; nous avons peur de réaliser à quel point la grâce de Dieu nous est nécessaire, indispensable et vitale. Et pourtant, cette démarche est infiniment salutaire et donne une impulsion sans précédent à notre cheminement spirituel. L’équation est simple : pas d’introspection = pas de révélation ; pas de révélation = pas de repentance ; pas de repentance = obstacles aux bénédictions et à notre relation avec le Seigneur. Et donc paralysie spirituelle, tôt ou tard…

Tout commença lorsqu’une amie très chère m’appela en détresse. C’est une sœur dans la foi qui, comme la plupart d’entre nous, a eu son lot de tribulations dans la vie. Elle venait de se faire demander en mariage par le père de son enfant qu’elle fréquentait depuis neuf ans. Malgré de nombreux hauts et bas, il semblait prometteur quant au sérieux qu’il affichait et aux projets d’avenir qu’il proposait. Mais une petite lanterne s’était allumée dans le cœur de mon amie. Elle me demanda donc conseil.

Ce genre de décision n’est jamais facile à prendre et je ne voulais surtout pas me prononcer sur une affaire qui allait l’engager pour toute sa vie. Je lui proposais donc de faire une expérience : en union de prière avec moi, aller dans une église, allumer un cierge et demander au Seigneur de l’éclairer sur son fiancé de sorte à ce que tout, absolument tout ce qu’il aurait éventuellement tenté de lui dissimuler soit révélé au grand jour. Et, suivant l’inspiration de l’Esprit, une décision serait prise à ce moment là. Nous fîmes toutes les deux cette prière le même jour, à plusieurs milliers de kilomètres de distance.

La suite fût violente mais nécessaire. À peine quelques jours plus tard, elle découvrait un tout autre visage de son fiancé : infidélité chronique, mensonges, projets frauduleux, mais surtout des pratiques occultes qui impliquaient leur petit garçon ! Nul besoin de préciser quelle fût la décision de mon amie… Cette prière nous effraya un peu toutes les deux, mais je découvris là quelque chose dont je n’allais plus hésiter à me servir. Je répétais donc cette démarche avec deux autres proches (sans le rituel de l’église et du cierge qui n’est vraiment pas indispensable !): même résultat à chaque fois et en moins de temps qu’il n’en fallait pour faire la prière de révélation…

PARTIE 2

À lire également

Les soifs de l’âme

Les soifs de l’âme

Comment va votre âme ? Vous êtes-vous déjà sérieusement posé la question ? Savez-vous que votre âme a autant besoin de soins que votre corps ? Le stress, les insomnies et l’agitation intérieure que vous ressentez présentement sont probablement les symptômes d’une âme...

Leader chrétienne: es-tu compétente ?

Leader chrétienne: es-tu compétente ?

Un leader chrétien est un serviteur, qui possède la crédibilité et les compétences pour influencer des personnes dans un contexte précis, afin qu’elles suivent la direction que Dieu donne. - Aubrey Malphurs J'observe avec une certaine fascination la prolifération des...

Brillez, mais brillez donc !

Brillez, mais brillez donc !

J'ai pu mesurer récemment à quel point certains concepts du christianisme post-moderne peuvent nous limiter au lieu de nous aider à devenir ce que Dieu veut faire de nous. Bien-aimées, si vous êtes de celles qui saturent face à ce constant appel à l'éclat et qui ont...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *